Archives de Catégorie: my job as a boyfriend

Can you get it up

si tu savais à quel point j’ai envie de te faire mal
parce que tu sais, nous les mean girl, on est comme çà
t’es pas rude
fuck off
je veux mes dents dans de la chaire fraîche
des jeux nouveaux
des flashs

Publicités

2 Commentaires

Classé dans des lettres qui ressemblent des fois a des mots, my job as a boyfriend

post de cigarette # 3 ( hands open )

Respire
accroche ta main a ton sac
regarde surtout pas la foule autour de toi
marche
la sortie est presque la
respire
respire
respire

ça m’est tombé dessus
ça m’a pris comme un kidnappeur ( d’enfant )
la dernière fois que j’ai eu peur comme ça , c’était il y a deux ans . moins 9 jours

J’ai la chienne
une grosse bête sale qui ferme ses crocs partout dans mon ventre, qui griffe chaque parcelle de mon être

Si je savais vivre mes étions,
je crierai, je pleurais , je rirais aussi sûrement
et j’avalerais tout sur mon passage
la gueule du chien dans ma vie

je pulse
plus fort que je le peux

1 commentaire

Classé dans des lettres qui ressemblent des fois a des mots, my job as a boyfriend

angela

Les après-midi bleu accrochés au poignet
j’ai comme une chanson arc-en-ciel qui grouille un peu partout

Y’a des mots, juste comme ça, qui disparaissent entre mes mains
des questions laissées au Sud
et le grand retour du tout croche

Si tu regarde entre les deux étoiles,
y’a des coeurs qui tombent comme des icebergs

autodestruction des idylles
je vais briser tout ce que je touche
et après,
on verra
si tu as envie de faire un casse-tête
un temps-tête
qui sait, une tempête

Poster un commentaire

Classé dans des lettres qui ressemblent des fois a des mots, my job as a boyfriend

la nuit des innocents featuring les matins froids

la mémoire des peaux
bourrée de questionnement

Et si la vérité était au coin de la rue
rien d’autre qu’un sac
et un chat pour toute ambiguïté

le contacte du déni sur ta peau rugueuse et mince

Poster un commentaire

Classé dans des lettres qui ressemblent des fois a des mots, my job as a boyfriend

la nuit des innocents

double musique
identité effacée

tu n’es plus rien pauvre chienne
Capharnaüm
le grand bleu entre les mains
et la tête entre feux d’artifices et nuageux -10 degrés celsius

le ciel peut bien mourir en toi
je prendrais ma vie entre mes doigts
mon coeur entre mes yeux

Et le reste ?
le reste, le vent pourra bien le souffler les poussières déserteuses
je parle des sauterelles, bien sûr !

cri mon nom entre mes oreilles
le plus fort possible
il ne faut pas oublier,
les nuits inexistantes

n’efface que nos mains
il faut brûler les preuves
dénier l’évidence
tuer l’histoire
ne plus être
fermeture définitive

Poster un commentaire

Classé dans des lettres qui ressemblent des fois a des mots, musique de toi, my job as a boyfriend

Lettre a Neil ( Smell memory )

mon ventre insecte
mes intérieurs grouillants
et les souvenirs de plomb , au bruit sourd . un peu sifflant

l’oubli des chaires percées
jusqu’au jour ou la peur te prend par le fond des pupilles et te crisse par terre

Ta vie dans la face
Dans ta bouche
Et ta gorge qui remonte, un rien trop tranquille

Grouille mon ventre comme si tu voulais tout oublier
mais la chair reste tachée
la vie sale

Et toi
silence
plus rien

comme un bip qui stop en plein hôpital

cardiogramme de mes dépendances

Poster un commentaire

Classé dans des lettres qui ressemblent des fois a des mots, my job as a boyfriend